-->

22 juin 2007

Tests psycho...

Vous savez ce genre de test qu'on trouve partout sur le net, j'en ai trouvé quelques-uns assez subtil^^, voici ceux que j'ai fait :

Votre personnalité en une question !
Que fuyez-vous le plus ?

- L'imperfection
- La solitude
- L'échec
- La banalité
- L'envahissement
- La trahison
- L'immobilisme
- La faiblesse
- Le conflit

Résultat :

Votre profil dominant : Battant


Profil :
Le travail et l'action sont les moteurs de votre vie. Vous vous estimez infatigable, et vous êtes insatiable de résultats positifs. Organisation, prévision, partage, création sont pour vous les valeurs de toute personne courageuse, qui " sait comment vivre " pour réussir. Vous supportez difficilement les moments vides, synonymes d'ennui. Vous êtes positif, avec un moral constant et, pour vous, il n'y a jamais de problèmes : il n'y a que des solutions ! Vous avez une rare faculté d'adaptation. Cependant, vous êtes déstabilisé quand on vous demande ce que vous pensez de vous-même ou des autres. En fait, vous vous identifiez à ce que vous faites – et non à ce que vous êtes. Enfant, vous avez probablement été récompensé pour vos actes, valorisé pour vos actions. Mais vos parents ne parlaient pas de vous en tant que personne : vous en avez conclu que, pour être aimé, il faut réussir.

Points forts et limites :
L'ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d'enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c'est l'ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d'une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques.

Qualité principale : la capacité de réussite.
Motivation principale : être reconnu pour ce que vous faites.
Tendance positive : l'authenticité. Lorsqu'un battant évolue, il devient capable d'être vrai, d'exprimer ce qu'il est vraiment.
Tendance négative : la tromperie. Pour éviter les échecs, vous pouvez user de subterfuges, de mensonges, de tous les moyens pour réussir ce que vous entreprenez. Mécanismes de défense : vous avez développé un mécanisme d'identification à ce qu'on attend de vous. Autrement dit, vous vous conformez souvent à un rôle.
Difficultés majeures : être obligé de donner en permanence le meilleur de vous-même. Vous comparer sans cesse aux autres. Vivre spontanément et simplement.

Interrogez-vous
=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ? => Comment, dans ma vie, développer ma " tendance positive " ? => Vers quel autre type aurais-je envie d'évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres
En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points " faibles " de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés. Vos principes relationnels : vous investissez beaucoup pour être accepté par les autres. Vous soignez votre image. Vous portez tant d'importance à vos activités qu'il vous arrive de négliger votre vie affective.

Ce que les autres apprécient en vous : votre capacité d'action, votre endurance au travail, votre engagement professionnel, votre assurance.

Ce que vous devez améliorer : le calme intérieur (par la méditation, par exemple). L'authenticité.

Comment les autres peuvent agir avec vous : éviter les épanchements affectifs trop voyants. Cultiver l'optimisme. Vous avez besoin d'être félicité pour votre travail.

Test suivant :
Solitaire ou sociable ?

Résultat :

AUTANT SOCIABLE QUE SOLITAIRE


Certains jours, prêt(e) à rencontrer le monde entier, d'autres, absolument inabordable, et retranché(e) dans votre univers comme dans une forteresse, vous pouvez, tout à la fois, être très sociable, ou très solitaire. Selon vos états d'âme ou les méandres de votre vie professionnelle et sentimentale.
Vous avez foi en vous-même, confiance en votre créativité, nécessaire pour ne pas se lasser de la solitude, et vous êtes suffisamment organisé(e) pour faire ce qui vous plaît et rencontrer les gens qui vous intéressent. Surtout vous savez vous accorder la possibilité de rester seul(e), sans sentiment d'infériorité, ni de culpabilité, cette condition vous étant même nécessaire pour conserver votre liberté intérieure. En discernant toujours si une proposition qui vous est faite correspond ou non à vos résonances affectives et votre nature authentique. Et en utilisant vos connaissances intuitives et rationnelles.

Ce qui vous permet d'extérioriser sans difficulté vos émotions, vos sentiments, donc votre spontanéité. A la fois capable de donner beaucoup aux autres, d'être très compréhensif(ve) et de bonne compagnie entre amis, vous êtes aussi capable de vous ressourcer dans la solitude.
Un bon équilibre.

Test suivant :
Quel est votre âge intérieur ?

Résultat :

entre 35 et 40 ans, l’âge de la raison ! 


Vous semblez mener votre barque avec l'âme d'un vrai capitaine... Mettant en avant un esprit critique et analytique, vous privilégiez le raisonnement aux émotions, la réflexion aux impulsions...

Vous aimez définir des objectifs, mener vos actions à terme, et construire ainsi autour de vous un univers stable qui réponde à vos désirs et besoins. De plus, vous favorisez la sincérité et l'authenticité dans vos rapports aux autres, cherchant à approfondir vos relations et à entretenir des liens solides.

Bien qu'actif(ve), vous appréciez le fait de pouvoir vous reposer et ressourcer au sein d'un foyer chaleureux et fiable. Vous avez expérimenté l'insouciance de l'enfant et la fougue de l'adolescent, et souhaitez désormais que vos actions oeuvrent dans un même sens : celui d'une construction et d'une réalisation personnelle au long cours. Finies les sautes d'humeur et les hésitations permanentes : vos maîtres mots sont aujourd'hui "long terme" et "avenir". Bref, vous avez trouvé votre jardin, et utilisez méthodiquement vos acquis pour le cultiver.

Vous aussi, vous voulez vous tester ?
Alors, rendez-vous sur Testez-vous.com

Posté par Choupinette - Qui suis-je ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire